La Maison du Chocolat célèbre les festivités pascales

La Maison du Chocolat célèbre les festivités pascales

« Famille Pâquerette »

Chaque année, la Maison du Chocolat célèbre les festivités pascales avec panache. Après les oies voyageuses équipées de malles Moynat l’an dernier, Nicolas Cloiseau, récemment promu chevalier des Arts et des Lettres, imagine cette année de nouvelles créations chocolatées placées sous le signe de l’émerveillement.

La Maison du Chocolat célèbre les festivités pascales

Cette fois-ci, c’est un vent printanier que le chef fait souffler sur sa collection de Pâques, puisque celle-ci se décline sous la forme d’une famille de petites pâquerettes coquettes et malicieuses (et délicieuses, soyez-en certains !). Le grand-père et la fille, la sœur, le frère, ou la famille entière, tous les sujets sont intégralement réalisés à la main, d’où la finesse et la minutie des détails, à l’instar de la fleur en chocolat ivoire qu’ils arborent en guise de couvre-chef, des petites coccinelles en chocolat qui parsèment la scène ou encore du tapis vert en pistaches hachées sur lequel ils sont délicatement disposés.

La Maison du Chocolat célèbre les festivités pascales

Petit plus gourmand, en plus d’être réalisés en chocolats noir et lait savoureux à souhait, ils sont garnis d’œufs praliné crêpe dentelle, lait amande, noir noisette, noir craquant et de fritures de chocolat lait et noir. On ne peut que fondre devant un tel programme !

Mais les réjouissances ne s’arrêtent pas là.

La Maison du Chocolat célèbre les festivités pascales

La maison a malicieusement dissimulé dans l’ensemble de ses sujets, quatre tickets d’or et un ticket de platine. Les chanceux auront la possibilité de s’immerger pleinement dans le monde de la Maison du Chocolat en visitant les ateliers de fabrication en compagnie de Nicolas Cloiseau. Le détenteur du ticket de platine remportera quant à lui la pièce maîtresse de la collection, la Famille Pâquerette.

La Maison du Chocolat célèbre les festivités pascales

Source : Mathilda Panigada

 

Laisser un commentaire