MON GUIDE VOYAGE DES 5 LIEUX MODE LES PLUS INCONTOURNABLES  A VISITER

MON GUIDE VOYAGE DES 5 LIEUX MODE LES PLUS INCONTOURNABLES A VISITER

5 LIEUX MODE LES PLUS INCONTOURNABLES

 

Du célèbre Jardin Majorelle d’Yves Saint Laurent à Marrakech au très confidentiel appartements de Coco Chanel, ci-après mon guide des 5 lieux mode les plus incontournables à visiter.

 

 1 – LA MAISON DE CHRISTIAN DIOR À GRANVILLE

LA MAISON DE CHRISTIAN DIOR À GRANVILLE

 

Le lieu :

Maison d’enfance du couturier Christian Dior, cette villa Belle Epoque est baptisée « Les Rhumbs ». Pour la petite histoire la villa est rachetée dans les années 30 par la commune de Granville qui prévoit de la raser pour installer un plan d’eau. Mais le projet est finalement abandonné, la roseraie transformée en jardin ouvert au public et il faudra attendre les années 90 pour que la maison Belle Epoque qui se dresse sur la falaise, non loin du Mont Saint Michel, devienne un musée. Un joyau architectural et un jardin bien garni qui auront largement influencé le style du couturier, dixit le principal intéressé : « la maison de mon enfance… j’en garde le souvenir le plus tendre et le plus émerveillé. Que dis-je ? ma vie, mon style, doivent presque tout à sa situation et à son architecture » ou « Crépie d’un rose très doux mélangé avec du gravier gris, ses deux couleurs sont demeurées en couture mes teintes de prédilection ».

mon guide des 5 lieux mode incontournables

Infos pratiques : 

Musée Christian Dior – Villa Les Rhumbs – 1 rue d’Estouteville – 50400 Granville

 

2 – Les appartements de Coco Chanel

 

 

mon guide voyage mode

Le lieu 31 de la rue Cambon

L’escalier mythique

guide-mode-chanel-second-floor-by-sam-taylor-johnson

Le décor varie du tout au tout : de l’ambiance Art déco des salons couture, on bascule dans une forme d’éclectisme stylistique – « baroque » est sans doute le mot. Les murs sont recouverts de grands paravents laqués dits Coromandel, couverts de toute une faune et une flore qui rappellent la maison Chanel, à commencer par ces camélias posés de-ci, de-là – la fleur Chanel, s’il en est. Coromandel, ça rime avec Chanel, c’est amusant… La légende raconte que Gabrielle, une fois qu’elle eut dégoté ces antiquités datant des XVIIe et XVIIIe siècles, ne se gênait pas pour les démonter et en faire des tapisseries.

3 – LE CHÂTEAU DE WIDEVILLE DE VALENTINO À SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

5-lieux-mode-les-plus-incontournables

Le lieu 

Le chateau de Wideville est situé sur la commune de Crespières dans les Yvelines à 17 km à l’ouest de Saint-Germain-en-Laye. Le Château de Wideville est un domaine privé du couturier italien Valentino.

« Outre sa façade en brique et pierre typique de son époque, Wideville est célèbre pour sa grotte artificielle. Cette grotte, l’une des dernières existantes, a été édifiée entre 1635 et 1636 par l’italien Thomas Francine, intendant général des fontaines du roi, dans un style proche de la grotte du palais du Luxembourg (1630). Son décor intérieur est en mosaïque de pierres et de coquillages, et des sculptures de stuc encadrant un plafond peint par Simon Vouet (Le Parnasse au plafond, Jupiter et Antiope sur les voussures…). Les sculptures en stuc sont de Jacques Sarrazin et Philippe de Buyster. Les grilles en fer forgé à décor floral en tôle martelée qui en ferment l’entrée et les trois baies d’ouvertures sont l’œuvre du serrurier parisien François Marchand (1636). Les murs sont décorés de coquillages et cristaux polychromes. Elle se présente sous la forme d’un petit bâtiment sur plan carré avec une façade en arc triomphal. Elle est recouverte de congélation. Elle se trouvait à l’origine au fond d’un nymphée qui était composé d’un enclos carré aux murs creusés sur leurs faces internes de niches, dans lesquelles étaient disposées des statues de dieux et de déesses réalisées par Philippe de Buyster. Ce nymphée, probablement construit par l’architecte Lemercier, enfermait en son centre un bassin carré. Détruit en 1819, seules sept statues ont été sauvées. Elles ornent aujourd’hui le tapis vert à l’entrée du château. »

4 – LE JARDIN MAJORELLE D’YVES SAINT LAURENT À MARRAKECH

LE JARDIN MAJORELLE D’YVES SAINT LAURENT À MARRAKECH

 

Le lieu

Un jardin botanique façon oasis de beauté qui aurait pu être saccagé sans l’intervention du couple Bergé – Saint Laurent. Racheté en 1980 par les deux hommes, le Jardin Majorelle échappe de peu à une transformation en complexe hôtelier. De ce havre de paix, Pierre Bergé décide d’en faire don à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent à la mort du couturier en 2008. Devenu depuis une institution, le Jardin Majorelle (ancienne propriété de l’artiste peintre Jacques Majorelle) accueille aujourd’hui plus de 600 000 visiteurs par an.

5 –  LE CHATEAU DU MARQUIS DE SADE DE PIERRE CARDIN DANS LE VAUCLUSE

5-lieux-mode-les-plus-incontournables-pc

Le Lieu 

Si depuis 2001 c’est Pierre Cardin, créateur vedette des années soixante, qui a racheté le site entreprenant sa restauration et sa consolidation, la réputation du Château surfe sur une autre légende, celle du Marquis de Sade. Surplombant le village de Bonnieux dans le Lubéron, le Château de Lacoste – c’est son autre nom – a également été la propriété du célèbre Marquis de Sade. Il y séjournera de 1769 à 1772, entre le scandale d’Arcueil et celui de Marseille. En 1772 il se fit construire dans son château un théâtre prévu pour une centaine de spectateurs. Aujourd’hui, chaque été les visiteurs peuvent déambuler dans les appartements du Marquis de Sade et découvrir par la même occasion des meubles de la collection privée de Pierre Cardin, des œuvres d’art contemporain sélectionnées par le couturier et profiter de la vue imprenable depuis les terrasses du Château sur la vallée du Calavon.

Laisser un commentaire